CTM (Cyclo-Touristes-Montechois)

CTM (Cyclo-Touristes-Montechois)

CYCLO MONTAGNARDE LUCHON BAYONNE

Bonjour à tous

 

Ci-dessous quelques lignes que j'ai adressé à la LDM

 

Le week-end du 25 & 26 juin avait lieu la cyclo montagnarde  « Luchon-Bayonne » épreuve mythique de la « FFCT » organisée par l’aviron Bayonnais section cyclotourisme.

Il faut reconnaître que le programme de cette épreuve sportive est alléchant pour celui qui aime la montagne et les efforts physiques qui vont avec, il s’agit de gravir les cols mythiques qui font la légende du Tour de France depuis des années.

Avec un départ de Luchon, pas de temps de se chauffer, on est de suite dans le vif du sujet, les premiers kilomètres du  Peyresoudre lèvent du nez de suite, il est donc préférable d’en garder sous les pédales car la journée risque d’être longue. Par beau temps la descente qui conduit vers Arreau se fait à vitesse élevée, mais aujourd’hui nous serons prudents, la visibilité n’est pas terrible. Quelques instants de répits que déjà nous sommes au pied du col d’ASPIN  et ses 12km d’ascension, ce col est bien connu des cyclos, nous avons tous en mémoire la présence de quelques vaches qui viennent vous lécher le casquer ou les bras pour absorber le sel que avez sur la peau, aujourd’hui ce ne sera pas le cas, la visibilité est inférieure à 20m, et la prudence sera de mise dans la descente jusqu’à Ste Marie de Campan haut lieu de légende du tour de France.

 Comme Eugène CHRISTOPHE, je ne ferais pas réparer ma fourche, mais j’attendrais patiemment l’arrivée de mon ami Joël qui souffre quelque peu dans ces longues montées. Que voulez- vous,  il a une préférence pour les côtes « mais les côtes à l’os » Les 18km d’ascension du TOURMALET se feront dans le brouillard, la visibilité quasi nulle ne permet pas de savoir exactement notre point de situation, les pentes raides sous les paravalanches et le passage dans la station de la MONGIE nous rappellent que nous sommes bien dans la galère qui nous conduit au sommet du TOURMALET.

 Il est 13h 30 lorsque nous arrivons au sommet et il est temps de se ravitailler avant d’attaquer les deux dernières difficultés de la journée à savoir le col du SOULOR puis l’AUBISQUE, malheureusement nous ne pûmes pas profiter de la beauté du cirque du LITTOR, qui est pour moi un des plus beaux  sites des Pyrénées, la descente jusqu’à LARUNS sera compliqué mais tout se passera sans problème et c’est autour du poêle que nous retrouverons les plus jeunes du CTM occupés à faire sécher le linge dans le gîte pour repartir le lendemain matin pour une deuxième étape beaucoup plus clémente, mais avec quand même 160km à accomplir.

Bravo aux 13 cyclos Montéchois pour la réussite à ce challenge et merci également pour leur bonne humeur durant ce séjour ainsi qu’aux organisateurs pour leur amabilité et leur chaleur lors des ravitaillement .

A l’année prochaine dans les ALPES

Yves



01/07/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 85 autres membres